Disparition de la cinéaste Solveig Anspach

On vient d’apprendre avec tristesse la mort de la cinéaste française Solveig Anspach, à l’âge de 54 ans. Fille d’un père américain et d’une mère islandaise – la Le Corbusier locale ! – elle avait posé enfant ses bagages à Paris, intégrant ensuite la toute première promotion de la Femis, et se lançant dans un cinéma à la fois personnel et puissamment ouvert sur le monde […] lire la suite de l’article d’Aurélien Ferenczi dans Télérama

Jérôme avait accompagné Sólveig Anspach et Cindy Babski lors du tournage du documentaire « Made in the USA ».  Lire l’article de Serge Kaganski dans Les Inrocks

Lors de ce voyage il avait produit un travail très fort – Huntsville – qui avait été exposé à de nombreuses reprises.

Photo du tournage de "Made in the USA" - © Jérôme Brézillon

Photo du tournage de « Made in the USA » – © Jérôme Brézillon

« Jérôme Brézillon, du train où vont les choses » par Dominique Poiret – Libération

(…) Après la Filature de Mulhouse, une vingtaine de clichés de la série On Board de Jérôme Brézillon s’exposent sur les murs de la galerie parisienne Sit Down. C’est à bord d’un train que le photographe a sillonné les Etats-Unis, le pays qu’il aimait le plus au monde, pendant près de deux ans. Il a effectué de cette façon, atypique au pays de la voiture, deux voyages, en 2010 et 2011, et s’apprêtait repartir lorsqu’il a disparu prématurément en mars 2012, à 47 ans. Jérôme Brézillon avait beaucoup collaboré avec la presse quotidienne ou les magazines français, notamment pour Libération, Télérama, et les Inrockuptibles.
Ces photos sont aujourd’hui exposées et rassemblées dans un livre que Jérôme Brézillon n’a jamais vu achevé. Marie Moscoso, qui s’est occupé de la coordination éditoriale de l’ouvrage, souligne «qu’il était passionné par les livres qu’il adorait collectionner», et qu’il souhaitait qu’On Board soit publié (…).

Lire l’article de Dominique Poiret dans Libération :
http://www.liberation.fr/photographie/2014/05/20/jerome-brezillon-du-train-ou-vont-les-choses_1022178

A la fin de l’article on trouve une playlist de morceaux choisis par Jérôme à écouter « on board ».

«On Board», 2010-2011. (Photo Jérôme Brézillo.Courtesy galerie Sit Down)

«On Board», 2010-2011. (Photo Jérôme Brézillo.Courtesy galerie Sit Down)

Le Monde.fr

Né à Paris, Jérôme Brézillon avait fait des paysages sa spécialité, qu’il traitait souvent comme des tableaux abstraits, aux lignes géométriques et aux couleurs retenues : grandes plaines américaines balayées par le vent ou culs-de-sac urbains délaissés par les humains. (…)

Article de Claire Guillot

Diaporama « On Board » Hommage à Jérôme

Diaporama dans LeMonde.fr

Diaporama dans LeMonde.fr

Libération : « Jérôme Brézillon, un œil de Sioux se ferme » par Gérard Lefort

Le photographe Jérôme Brézillon, né le 23 juin 1964, est mort des suites d’un cancer dans la nuit de jeudi à vendredi. Il était de longue date un bon compagnon de route de Libération. Par exemple et pour mémoire, au festival de Cannes en mai 2007, où ce fut un vrai plaisir de le côtoyer, acharné au travail, jamais content de lui (ce qui est toujours très bon signe), gars faussement rustaud car cœur tendre évidemment, faussement taciturne aussi, car toujours sur la brèche d’une blague (notamment au téléphone, où il était champion pour mimer la colère). (…)

Lire l’article dans Libération

Capture d'écran de Libération du 3 et 4 mars 2012

Capture d’écran de Libération du 3 et 4 mars 2012

 

Libération Next : « Jérôme Brézillon, dure évasion »

Nous lui avions confié en 2001 à l’occasion des élections municipales la difficile mission de photographier tôt un arrondissement de Paris chaque jour. «Paris se réveille» était ainsi immortalisé par des poulets de la rue de Bretagne, une ombre furtive boulevard Saint-Germain, ou un tuyau suspendu au dessus de la Seine dans le IVe arrondissement. De quoi dérouter un journal qui pourtant en a vu d’autres. (…)

Lire l’article dans Libération Next

Série On Board. 2011 - Photo Jérôme Brézillon

Série On Board. 2011 - Photo Jérôme Brézillon

Les Inrocks : « Les silences parlants de Jérôme Brézillon me manqueront » par Serge Kaganski

Photographe régulier des Inrocks, de Libé, de Télérama, Jérôme Brézillon vient de raccrocher définitivement ses objectifs. Saloperie de la loterie de la santé. (…)
A titre plus personnel, je n’oublierai jamais son reportage dans le New Jersey sur les traces des lieux clés de Bruce Springsteen. Pendant trois jours, pour Les Inrocks, nous avions sillonné le Sud de l’Etat de Asbury Park à Freehold, et Jérôme m’avait impressionné par son laconisme eastwoodien, sa patience de sioux dans l’exercice des repérages, son professionnalisme sans faille. (…)

Lire l’article sur le site des Inrocks